9 jours dans la vie d’une Salty:

à propos de l’image corporelle, de la création de liens et de l’art d’être une apprentie surfeuse

Par Caitlin Creeper

Il y a quelques semaines, j’ai quitté mon pays natal, l’Australie, pour participer à l’Expérience Salty Souls. Aujourd’hui je réalise déjà que je ne suis clairement plus la même personne que lorsque j’ai débuté ce voyage…

Tenter de vous expliquer en un seul article tout le “pourquoi”, serait un peu comme essayer de faire rentrer une galaxie dans une boîte à lunch, mais disons qu’il y a plusieurs choses à propos de l’image corporelle, de la création de liens et de l’apprentissage du surf que je désire partager avec toutes ces femmes qui se demandent si oui ou non elles devraient sauter dans l’Expérience Salty .

À propos d’être en maillot de bain pendant 9 jours

On a toutes, ou du moins la plupart d’entre nous, un complexe… Tu sais, cette petite chose que l’on aimerait changer, ce petit truc sans lequel ou avec lequel on croit que l’on serait finalement satisfaite de notre image corporelle. “Si x était z, je serais contente de mon corps… Si w était y, je pourrais apprendre à surfer ou postuler pour cet emploi ou demander à telle personne de collaborer sur tel projet avec moi…” Ça semble vraiment stupide, mais avouons-le, on fait toutes inconsciemment le lien entre estime de soi et image corporelle en nous basant sur comment notre corps se mesure à l’idéal. Et puis on utilise cela pour mesurer à quel point nous sommes dignes d’avoir la vie dont nous rêvons.

Perso, le truc qui me complexe c’est mon ventre. Au cours des années, j’ai accusé ma petite bedaine d’être responsable du fait que je n’étais pas pleinement heureuse et c’est devenue un frein que je me suis moi-même imposée dans l’accession à ma vie de rêve. Et j’avoue qu’avant d’arriver, plus d’une fois, j’ai été terrifiée par l’idée de passer 9 jours en bikini AVEC UN PHOTOGRAPHE sur place qui prendrait en photo ma bedaine dans tous ses angles. Mais voilà qu’une fois sur place, je n’aurais sérieusement pas pu m’en foutre plus…

Pendant ces 9 jours où tu vis dans ton maillot de bain ou du moins sans pantalons, tu deviens vraiment indifférente à l’image que projette ton corps parce que tu es trop préoccupée à constater tout ce qu’il te permet d’accomplir! Tu n’es plus concernée par tes bras que tu trouves “flasques” parce que tu es trop concentrée à les utiliser pour maximiser ton équilibre sur ton surf. Tu te fous complètement de savoir si ton ventre a l’air de ci ou de ça parce que quand tu fais du accro yoga, tu veux simplement que ton corps soit bien aligné pour devenir un pilier de force et de confiance pour supporter le poids de ton partenaire.

Tes jambes? Même chose! Tu veux juste qu’elles continuent de te permettent de mettre un pied devant l’autre lors de l’ascension de ce foutu volcan!

Avec les Salty Souls, tu ne te soucies plus combien ton corps est désirable, tu te rends plutôt compte que c’est un instrument avec lequel tu dois collaborer pour pouvoir pousser tes limites physiques et à quel point ça te fait sentir bien de faire ainsi!

C’est tellement important de se questionner à savoir quelle est la relation que nous désirons entretenir avec notre corps en négligeant les standards de beauté qui nous sont imposés dans le monde actuel et qui nous font ridiculement croire qu’on devrait haïr telle ou telle partie de notre corps.

Pour moi, ces 9 jours à la Casa Salty c’était comme renouer avec la version “enfant” de moi qui voyait son corps comme un simple véhicule permettant de partir à l’aventure, avec toute la curiosité du monde. Une version plus jeune de moi qui avait beaucoup mieux à faire et à penser que d’observer son physique.

À propos de la création de nouvelles amitiés

Normalement quand tu voyages avec un groupe de personnes que tu n’as jamais rencontré avant, il y a toujours les premiers moments parfois inconfortables où tout le monde cherche tranquillement à se connaître. On se présente, on échange sur les banalités de la vie en essayant de se montrer sur notre meilleur jour… Disons qu’il y a beaucoup de blablabla sans aller en profondeur.

Quand tu arrives à une retraite Salty Souls, il n’y a pas cette période “d’échauffement” pour l’introduction. Tu fais pleinement partie de la “famille” dès le départ! Quand je suis arrivée à la maison Salty, les filles venaient tout juste de terminer un cours de yoga donné par la pétillante Erika Drolet. J’ai immédiatement été reçu avec d’enthousiastes “hugs” plein de sueur, ce qui a rapidement fait tombé toute barrière possible. C’était magique. Je me suis dis “Donnez-moi tout cet amour et partageons dès maintenant notre sueur mes soeurs que je viens tout juste de rencontrer!” C’était clairement une connection ultra rapide!!

Ces filles sont celles avec lesquelles tu rêvais de créer des liens. Toutes ces fois où tu t’es sentie submergée par l’immensité de tes idées et de tes rêves et que tu as aspiré à être vue et acceptée tel que tu es, toutes ces fois où tu as eu l’impression que ta ville ne te convenait peut-être pas, ou que tu ne pouvais pas exprimer tes idées de la façon dont tu en avais envie… Et bien, ces filles avec qui tu partages désormais ta chambre, ton quotidien et tes secrets, sont les filles que tu avais conjuguée dans ta tête pour te faire sentir moins seule. Ici, avec les filles participant à la retraite à tes côtés, tu te sens valorisée, validée et tu sens que tu as ta place dans le monde.

À propos du surf, l’un des sports le plus trendy mais tellement difficile à apprendre

J’ai toujours été attirée par le monde du surf. Mais pour une raison quelconque, je me suis toujours retenue de réellement m’y mettre. Je sais qu’il y a tellement de femmes qui déchirent, qui surfent si bien et avec tellement de grâce et je ne veux en aucun cas attribuer le surf à un “boys club”, mais la vérité c’est que je me suis plusieurs fois retrouvée à être la seule fille à l’eau et j’avoue avoir trouvé ça intimidant. Je n’ai pas eu la chance d’avoir dans mon entourage des femmes débutantes/intermédiaires. Cela m’a souvent laissé le sentiment que ma passion pour ce sport était illégitime, que je n’avais aucune place dans le monde du surf, car je ne serais jamais la prochaine Stephanie Gilmore. Au lieu d’être dans l’eau à apprendre à surfer, je me retrouvais assise sur la plage à regarder d’autres personnes pratiquer le sport que j’avais toujours rêvé d’apprendre.

Ma semaine avec les Salty a complètement changé cela. Tout d’abord, il y a la guide de surf, Marie-Christine Amyot, qui répond à toutes tes questions et qui comprend clairement les inquiétudes d’une surfeuse débutante. Ayant elle-même débuté le surf dans la mi-vingtaine, elle saura te rassurer face à tes peurs! Elle t’apprendra comment bien te lever sur ta planche en donnant tout plein de “tips” hyper utiles et saura calmer tes petites frustrations quand les choses ne se passent pas comme tu voudrais —chose qui est totalement normale quand on apprend à surfer ;).

Secondo, dans l’eau, tu as un coach de surf personnel —un surfeur professionnel local— qui t’aide à choisir les meilleures vagues (et qui ne cesse de plaisanter entre les sets, ce qui rend la chose encore plus divertissante et te permet d’être plus détendue). Et troisièmement, le trajet pour se rendre au spot de surf se fait souvent à l’arrière d’un pick-up et c’est tout simplement magique de se retrouver les cheveux au vent avec neuf autres nanas pleines de sable, en sueur et tout aussi assoiffées d’aventures que toi!

Il n’y a rien de mieux que d’avoir ton gang de filles qui t’encouragent sur tes vagues et avec qui tu partages tant de fous rires dans l’eau! Rien de mieux pour s’améliorer que d’analyser tes photos de surf afin de corriger ta position sur la planche. L’Expérience Salty Souls m’a offert l’incroyable cadeau de me faire sentir comme si je méritais vraiment d’être dans l’eau pour apprendre ce sport qui me passionne tant et m’amuser, au même titre que tout autre humain.

Je crois que les seuls questions que tu dois maintenant te poser c’est; Es-tu prête à relever des nouveaux défis, à pousser tes limites et à connecter avec d’autres femmes inspirantes? Es-tu prête à avoir des fous rire si intenses que tu auras l’impression que tu vas manquer d’air? As-tu envie de sortir de ta zone de confort pour réaliser à quel point tu mérites de ne pas seulement rêver grand, mais plutôt de poursuivre ces rêves pour en faire ta réalité?

OUI!? Alors ta place est parmi nous, âme salée!

Destinations: Le Salvador et l’Equateur/ 9 jours, 10 filles, 1 beach house !

https://saltysoulsexperience.com

IG / FB : @thesaltysouls