Anna Sherman Ilagan

Portrait d’une californienne

On a demandé à Anna de nous parler d’elle. Rencontre avec une jeune californienne qui surfe aussi bien qu’elle chante.

Mon nom est Anna Sherman, Ilagan, j’ai 16 ans et je suis de Ventura en Californie ! Mon père m’a mis au surf quand j’avais 7 ans. C’était un jour chaud et ensoleillé et mon père avait décidé d’emmener toute la famille surfer. Sincèrement, je n’étais pas très attirée par l’eau quand j’étais petite. Je me souviens lorsque mon père a chargé notre Wolkswagen, un van super cool, avec tous ses vieux longboards. Ce jour-là j’ai débuté sur une 9 pieds Becker. Mes toutes premières sessions étaient aussi avec ma mère et avec ma soeur. Mon père nous a emmené à une plage qui s’appelle “Mondos”. J’étais un peu effrayée à l’idée de surfer pour la première fois, mais en même temps super excitée !  Mon père ramait avec moi sur la planche et je m’accrochais à lui car j’avais peur d’être emportée par une vague. Quand il s’est retourné et m’a poussé sur ma toute première vague, ce fut un pur bonheur.  Je me sentais libre dans ma tête et aucune pensée ne venait traverser mon esprit. J’ai ramé vers mon père avec le plus large des sourires imaginables et surtout avec l’envie de prendre encore des vagues. J’adore le style du longboard depuis ce temps-là et je préfère le free surf à la compétition. Je m’exprime pleinement lorsque je partage les vagues avec les autres et que je surfe sans contrainte de temps.

Il y a quelques personnes qui m’inspirent. Tout d’abord mes parents qui m’ont beaucoup parlé du surf et qui m’ont toujours soutenu. Ils sont pratiquement mes meilleurs amis. En deuxième, Carla Zamora, qui m’a donné envie de me mettre à la compétition et m’a donné la force de développer l’autonomisation des femmes. Et récemment, Jeff Belzer, qui est un incroyable prof de surf qui me pousse toujours à m’améliorer.

Mon “home spot” de surf est California Street à Ventura. Les jours de vague parfaite il faut y aller tôt le matin avant que ce ne soit bondé.  Les jours glassy de taille moyenne, je sors mon longboard préféré qui s’apelle le “Dicky Moe” (c’est un noserider) shapé par le propriétaire d’Ahoi Surfcrafts, Paul Eigenhuis.  Paul est de loin le plus gentil et le plus travailleur des shapers que j’ai rencontré. Il shape et glasse ses planches super chouettes 100% à la main.

Quand je ne surfe pas, je chante. Surfer n’est pas la seule façon dont je m’exprime, la musique m’y aide aussi ! Je suis tombée amoureuse de la musique alors que j’avais un an, lorsque j’ai joué sur un jouet piano puis commencé à chanter toutes les chansons qui passaient à la radio. J’aime faire des boeufs à la maison avec ma petite soeur Malia, qui fait les harmoniques.

Dans le futur, j’ai envie de voyager et d’explorer le monde et d’aller surfer des nouveaux spots. Je voudrais aussi devenir biologiste marine parce que j’aime l’aventure, les sciences et étudier nos magnifiques océans !