SheChange

Un projet de Sachi Cunningham

SheChange est le nouveau projet de film de Sachi Cunningham. Journaliste, réalisatrice de documentaire et professeur à l’Université de San Francisco, elle veut réaliser un documentaire sur les femmes et le surf de gros. Elle annonce son projet au moment même où la WSL a mis en place une égalité des gains entre hommes et femmes sur les compétitions… Nous vivons une époque formidable !

Nous l’avons interrogé sur ses motivations…

Depuis combien de temps travailles-tu sur ce projet ?

J’ai commencé à filmer ce documentaire sur les surfeuses de gros l’hiver 2014-15, à la saison du gros swell dans le nord ouest du Pacifique. Cela fait donc maintenant 5 ans que je travaille sur ce projet. Avant cela je faisais la couverture médiatique du surf de gros pour le Los Angeles Time. J’ai réalisé à cette époque une série de vidéo qui s’appelaient “Chasing the Swell”, et qui racontaient le premier big wave world tour masculin en 2009-10, c’est pourquoi je considère que ce projet, SheChange, a réellement commencé il y a 10 ans avec cette première série.

Paige Alms

Comment as-tu eu l’idée de faire ce film? 

Après avoir réalisé la vidéo Chasing the Swell pour le LA Times qui évoquait Greg Long, Mark Healey, Shane Dorian et quelques-unes des plus grandes légendes du surf de gros chassant la houle à Hawaï, en Californie et au Mexique, j’ai commencé à voir des femmes arriver et être de plus en plus nombreuses à surfer du gros, tandis que le nombre de compétitions leur étant ouvertes augmentaient lui aussi. En tant que femme travaillant dans le photojournalisme et la production cinématographique, domaines dominés par les hommes, cela m’a évidemment intéressé. Après avoir déménagé à San Francisco pour occuper un poste de professeur de journalisme multimédia, j’ai eu la chance de rencontrer Bianca Valenti, l’une des meilleures surfeuses de gros du monde, qui a mené la lutte pour une compétition féminine à Mavericks. Bianca et moi avons travaillé très étroitement dans et hors de l’eau au cours des cinq dernières saisons. Ce qu’elle et le Comité pour l’équité chez les femmes surfeuses ont fait pour obtenir une compétition féminine à Mavericks et avoir la même rémunération que les hommes, c’est une première historique. En tant que fille d’une mère américaine d’origine japonaise née dans un centre d’incarcération pendant la Seconde Guerre mondiale, je suis douloureusement consciente de ce qui se passe lorsque des histoires de notre Histoire collective sont perdues. La culture en souffre. Nous voyons cela se jouer aussi aujourd’hui avec le traitement des musulmans aux États-Unis et des immigrants à nos frontières. Je savais que j’avais un point de vue tout à fait unique sur cette histoire des femmes dans le surf de gros, étant la seule photographe à les suivre de près, et je ne voulais pas que l’histoire de ces pionniers soit perdue.

Paige Alms et Sean

Comment as-tu choisi les surfeuses ?

Les surfeuses sur lesquelles je me concentre sont les membres fondateurs du Comité pour l’équité du surf féminin, les quatre femmes à la tête de la promotion de l’égalité dans le sport, qui se trouvent être également les athlètes les plus décorées dans les compétitions de surf de gros: Bianca Valenti, Paige Alms , Keala Kennelly et Andrea Möller.

Justine Dupont

Est-ce que c’est un film féministe ? 

Le féminisme n’est pas un mauvais mot. Le féminisme, par définition, est “la défense des droits des femmes sur la base de l’égalité des sexes”. Si la moitié de notre population est enfermée dans des carcans alors nous le sommes tous. Je crois fermement que le féminisme a besoin d’hommes bons. Ce n’est pas un film contre les hommes. C’est une histoire que les hommes et les femmes doivent vivre ensemble dans un esprit de partage et en se soutenant mutuellement.

Quel est le message que tu veux transmettre ? 

Le message que je veux transmettre est que les femmes ont le droit d’avoir de grands rêves, d’explorer les grands espaces et de repousser leurs limites tout comme les hommes. Le surf, les grands espaces et l’aventure dans l’inconnu sont des activités qui forgent le caractère et qui doivent être ouvertes aux personnes de tout sexe, de toute race, de toute orientation sexuelle… Observer des femmes évoluer dans ces arènes ouvre naturellement des portes et élargit les horizons pour les hommes et les femmes, à l’eau, sur le lieu de travail et bien au-delà.

A voir : Chasing the Swell, autre film réalisé par Sachi Cunnigham, récompensé par de nombreux prix

Paige Alms et Bianca Valenti

Bianca Valenti

Bianca Valenti