Mikala Wilbow

 

Mikala est australienne, surfeuse et photographe de surf, elle nous parle de sa vie, de son travail et de sa relation à l’océan :

Je suis une fille de plein air qui adore l’océan, la plage et le mode de vie côtier. J’étais déterminée à combiner mon amour pour la photographie, avec mon amour pour l’océan, et à saisir la beauté du surf et de son mode de vie. Les images que je capture sont liées aux expériences que j’ai la chance de vivre et aux lieux que j’ai la joie de découvrir. Il y a toujours beaucoup de passion dans chacune des photos que je prends.

Je n’ai pas grandi sur la côte et j’ai découvert le surf quand j’avais 18 ans (ce qui, je pense, est assez tard dans la vie). Dès que j’ai expérimenté le surf, il n’y avait plus d’autres endroits où vivre que l’océan. J’ai ressenti une connexion intense avec ce sport et le style de vie qui l’accompagnait et j’ai vu tant de beauté dans les expériences quotidiennes qu’un surfeur vit ! En tant que photographe, j’ai naturellement voulu photographier cela.

Je me souviens d’une fois où je ne suis pas allée à l’eau pendant environ 4 jours. J’étais sur la plage, photographiant du surf, mais pas vraiment dans l’océan. Je ne pouvais pas m’enlever cette idée de la tête, celle de ne pas être à l’eau, jusqu’à ce que je me sois décidée à me mouiller. J’ai attrapé ma planche et je suis allée surfer. Instantanément, j’ai su que j’avais juste besoin d’une thérapie aquatique et c’est exactement ce que cela fut. Je trouve l’océan relaxant et tranquillisant. Une petite échappatoire à ce monde bruyant, toujours en mouvement, qui bourdonne autour de moi tous les jours.

J’aime flotter entre deux eaux, être à la surface et sous l’eau. Je trouve que sous la surface, c’est tellement silencieux : une scène simple et magnifique. Ensuite, au-dessus de la surface c’est puissant, énergique et bruyant.

Je suis vraiment attirée par les îles et leur spot de surf idylliques. Je ferais n’importe quoi pour les vagues parfaites dans les eaux cristallines avec un fond de palmiers et du sable blanc. J’ai eu la chance de faire plusieurs shooting photo aux Maldives et je trouve qu’il y a une réelle inspiration qui naît d’un tel environnement. Les voyages de surf sont mes meilleurs souvenirs. Et les pires seraient la série de cicatrices sur mes jambes dues aux récifs de corail ».

Son site : http://shesurfs.com.au