Surfer au pays des Vikings

Interview réalisée par Ilona Elerbe


Si, comme nous, vous avez été hypnotisés par la beauté des photographies de Chris Burkard prises lors de ses trips surf en Arctique, et qu’en même temps, vous avez toujours imaginé ces destinations réservées aux plus expérimentés des surfers pro ou des voyageurs ayant un gros budget,  lisez l’aventure de Manon !

Manon est une jeune baroudeuse française de 23 ans née sous le soleil de Marseille. Elle a sa propre pizzeria, et a développé un appétit inattendu pour les vagues qui flirtent avec la glace. Soucieuse de montrer à tout le monde que les voyages ne sont pas réservés à ceux qui sont nés avec une cuillère d’argent dans la bouche, et qu’il est inutile d’être un explorateur expérimenté pour envisager des trip surf extrêmes, elle a récemment lancé une série vidéo pour raconter ses voyages en Scandinavie, intitulée «Surfer en territoire viking». Bien que le surf sous le soleil arctique ne semble pas facile d’accès, Manon explique qu’il ne faut pourtant que de la détermination, un permis de conduire et de bonnes compétences en matière de budgétisation.

Comme ses vidéos invitent à ouvrir nos horizons surf vers le Nord, nous avons contacté Manon pour en savoir plus sur son attrait pour le surf en l’eau froide et lui demander de petits conseils voyage pour tous ceux et celles qui auraient envie d’explorer le surf scandinavien.

Salut Manon, tu es une vraie globetrotteuse, où te trouves-tu actuellement ? 

Salut ! Là, je suis à la maison, je viens tout juste de rentrer de Munich pour la sortie de la Go pro 6.

Parce que nous sommes un magazine de surf, nous sommes curieux de connaître ton histoire de surfeuse. Peux-tu nous parler de ta toute première session et de ta toute dernière ?

Ma première session c’était au SriLanka, à Bentota ! J’avais 14 ans et je n’avais jamais surfé avant car les vagues me terrorisaient ! Elles me terrorisent toujours mais maintenant je les surfe.

La derniere vague c’était à Tjornuvik aux Iles Féroé en compagnie de l’unique surfeuse locale Kat. @iamthekatalis

Nous aimons beaucoup ta série vidéo Surfing in Viking Territory  où tu surfes par -15°c. Quand as-tu commencé à surfer en eau froide et que recherches-tu dans ces conditions extrèmes?

J’ai surfé en Norvège par hasard. J’étais aux îles Lofoten et un ami a commenté une de mes photos sur Facebook : “Ah cool tu vas surfer là-bas alors !” Surfer ? On peut surfer en Norvège ? Après deux ou trois recherches sur internet, nous voilà partis pour Unstad, avec notre Van, pour trouver LA vague. Et en fin de compte, on a effectivement surfé la bas ! Au début je me suis dis : “jamais de la vie il fait trop froid !!”, et puis, on l’a fait quand même. J’ai adoré, et ça n’est pas prêt de s’arrêter !

Ce que j’aime, c’est d’abord le côté atypique : on pense souvent à des plages de cocotiers et des surfeuses en maillot quand on s’imagine le surf, mais pas à des gens en combi ultra épaisse avec une cagoule et des gants !

J’adore être dans l’eau et voir les montagnes blanches de neiges en face de moi ! C’est tellement inhabituel ! J’aime aussi la pureté de cette eau glacée : le sable ne ne souleve pas comme en eau chaude et ne brouille pas les vagues qui restent claires. Les vagues et l’eau sont transparentes et d’un bleu clair très froid ! C’est magnifique ! Enfin, qui dit conditions extrêmes, dit PERSONNE à l’eau, et ça, c’est le Bonheur !

Comment restes-tu au chaud dans et en dehors de l’eau par ce froid intense ?

On ne reste pas ”au chaud” dans l’ eau ! Il fait froid ! Mais l’eau étant à 2°c, c’est toujours beaucoup plus chaud que l’air à -15°c ! Donc ça va ! Il faut surtout rester en mouvement et ramer beaucoup pour avoir chaud. (Et si c’est votre propre combi vous pouvez toujours faire pipi dedans ahahah ! Attention ne le faites pas si vous la louez, c’est pas cool pour les suivants (rires)!)

L’eau froide requiert un équipement de surf spécifique (et onéreux) et voyager en Scandinavie n’est pas exactement le voyage le mois cher. As-tu des petites astuces pour voyager là-bas pour pas trop cher ? 

En fait on a loué le materiel à Unstad, et ce n’était pas si cher que ça ! En Scandinavie, on ne pouvait pas se payer l’hôtel et par ailleurs, on préferait largement le mode nomade pour voyager. On a donc loué un petit van et dormi dedans, on a cuisiné nous-même des aliments pas chers pour limiter les frais et on a pas bu d’alcool non plus, trop cher !

Quelle est la destination de tes rêves ?

Je dirais le Greenland (Danemark) ou des endroits dans lequels je n’ai encore jamais surfé. Surfer sous les lumières du Grand Nord est quelque chose dont je rêve !

Où vas-tu partir la prochaine fois ?

Je prépare une expedition au Groenland (survie et surf), mais avant ça je pense retourner en Norvège d’ici quelques semaines pour pouvoir surfer un autre spot, vers Bergen et y faire du kayak, tout ça dans l’idée de continuer cette serie “surf en territoire Vikings” et de la partager sur le blog ( dispo en français et anglais) dont le deuxième épisode aux îles Feroe sort bientôt !

Merci Manon et bon voyage !

Si vous voulez en savoir plus sur le surf en Norvège, regardez la vidéo de Manon :

Suivez les aventures de Manon sur son blog “Supertrampeuse” (http://supertrampeuse.com) et son instagram @supertrampeuse.